retour la chronique du Président


Traversées des voies du tramway.

Les passages piétons pour traverser les voies de circulation routière urbaine sont identifiés par une signalétique horizontale constituée de bandes blanches perpendiculaires à l'axe de la traversée. Cette identification est internationale.

Pour les traversées des voies du tramway par les passages piétons, la signalisation horizontale a été remplacée par la pose de clous. Cette situation à des effets négatifs pour plusieurs utilisateurs de la voirie urbaine. Les aveugles guidés par un chien se heurtent au refus du chien qui ne trouve plus les bandes signifiant que c'est un passage pour piétons

Il en est de même pour les handicapés mentaux légers à qui il a été appris les déplacements en ville. Une traversée de rue doit toujours se faire sur un passage identifié par la signalisation horizontale et ils ne traversent que s'ils voient le ''petit bonhomme vert''. S'ils ne trouvent pas cette signalisation, ils risquent d'être désorientés. Et la traversée des voies du tramway n'est repérée que par le signal R25 qui n'a pas de phase ''vert piétons''. Ce signal R25 est propre à la France et peut ainsi désorienter un étranger qui ne trouvera pas les figurines connues internationalement.

Pourquoi cette particularité compliquant la circulation des piétons ? A Oslo, le tram circule avec les voitures,les signalisations des passages pour piétons sont les mêmes partout et la circulation des piétons est respectée par tous les types de véhicules, routier ou ferrés. Saint Etienne a toujours conservé son tramway avec les dispositifs communs de signalisation. Pourquoi n'en prend-on pas exemple ?

Un passage pour piétons doit être assimilé à un couloir protégé dans lequel les piétons circulent librement quel que soit le type de véhicule qui a interdiction de passer. Pourquoi faire une distinction entre les voies routières et les voies du tram. Ces derniers sont tenus de respecter la signalisation et les ordres de l'agent de la circulation, ils n'ont pas de priorité de passage.

Article 422-3
(Décret n° 2002-425 du 7 mai 2003 art. 68 II Journal Officiel du 11 mai 2003)
(Décret n° 2003-5 36 du 20 juin 2003 art. 21 Journal Officiel du 22 juin 2003)

Lorsqu'une voie ferrée est établie sur une route ou la traverse à niveau, la priorité de passage appartient aux matériels circulant normalement sur cette voie ferrée, à l'exception des véhicules de transport public assujettis à suivre, de façon permanente une trajectoire déterminée par un ou des rails matériels et empruntant l'assiette des routes, dont les conducteurs doivent respecter les signalisations comportant des prescriptions absolues et les indications données par les agents réglant la circulation.

Ce texte a été repris dans l'article R110-3 du Code de la route

Nous demandons que les clous, qui ont été remplacés, il y a plusieurs dizaines d'années par la signalisation peinte sur le sol à cause de leur dangerosité en cas de pluie, soient enlevés et remplacés par la signalisation utilisée pour les voies routières, question de sécurité pour tous les usagers.