retour accueil
 

UNION NATIONALE DES MOINS VALIDES

Siège social : La Maison pour tous 249, rue Vendôme 69003 Lyon

adresse courrier 14, chemin des Prairies 69850 DUERNE
unionnationale.moinsvalides@wanadoo.fr

Expliquer         Eduquer        Exiger

Notre site Union Nationale des Moins Valides

Membre du Groupement National des Associations Bénévoles du Handicap Visuel


Le 6 juin 2017

Monsieur le Ministre de l'Intérieur,

Vous aviez, en 2005, demandé dans la 20ème proposition du rapport LAMBERT - BOULARD l'abrogation de la norme imposant le message codé pour les répétiteurs de feux piétons donnant les informations sonores aux aveugles et revenir aux informations parlées sur les deux phases du feu piétons comme c'était à l'origine à la satisfaction des associations de déficients visuels.

Votre proposition n'a pas été suivie d'effet, ce qui est fort dommage.

Alors déléguée ministérielle à l'accessibilité, Madame Catherine BACHELIER avait préconisé dans une lettre du 27 septembre 2004, par mesure de sécurité, de ne pas équiper les carrefours complexes de répétiteurs de feux piétons, les messages ne pouvant spécifier les positionnements des traversées piétonnes. Il faut remarquer que ce sont ces carrefours qui sont les plus difficiles pour les aveugles.

Mais il n'est pas utile de supprimer la norme qui n'est que l'ensemble des conditions techniques de l'appareillage et ne concerne pas la définition des messages. Il suffit donc, pour assurer la sécurité des aveugles dans leurs déplacements urbains de supprimer le texte de l'arrêté du 8 avril 2002, 6ème partie qui ne convient pas par un autre arrêté ministériel mieux élaboré qui le remplacera.

Conditions de mise en œuvre de la signalisation routière

Feux de circulation permanents

2°) le point 5) de l'article 110-2 relatif aux signaux sonores est remplacé par le texte suivant :

" Dès lors que les feux de signalisation tricolores comportent un équipement permettant aux personnes aveugles ou malvoyantes de connaître la période où il est possible de traverser les voies de circulation, les signaux pour piétons R12 associés doivent être complétés par des dispositifs uniquement sonores. Des messages sont émis par ces dispositifs spécifiques, qui fonctionnent de façon permanente, par activation par télécommande. Ces dispositifs sonores sont toujours associés à un signal R12. L'activation des répétiteurs sonores des deux côtés de la traversée doit être simultanée. La durée d'émission doit comprendre deux cycles complets rouge-vert, quel que soit le moment de l'activation.

Les dispositifs émettent des messages parlés dont l'intensité sonore sera asservie au bruit ambiant. Les indications qu'ils délivrent sont les suivantes :

- Pendant le vert du signal R12 associé, le message verbal en langue française doit être émis sans interruption jusqu'à la fin de la phase verte. Ce message émis par une voix masculine est obligatoirement : " Le feu piétons est vert (suivi du nom de la voie traversée)"

- Pendant le rouge du signal R12 associé, un message verbal en langue française doit être émis pendant toute la durée du rouge. Ce message émis par une voix féminine est obligatoirement "Attention, le feu piétons est rouge (suivi du nom de la voie traversée)". Il peut, le cas échéant, être complété et suivi d'autres indications verbales en français propres à faciliter la traversée (localisation, traversée en deux temps, par exemple).

- Les messages diffusés ne doivent comporter aucun autre texte ou tonalité.

Le déclenchement du répétiteur par la télécommande doit être régler de telle manière que l'utilisateur de la télécommande puisse être guidé vers le passage protégé à au moins vingt mètres de celui-ci. L'émission du message doit être réglée de manière à ce que les personnes malentendantes puissent le comprendre.

Ce texte, par sa clarté et sa simplicité évite toute ambiguïté et toute interprétation. Il permettra à toutes les personnes handicapées visuelles une autonomie améliorée par le guidage qu'il apporte avec une sécurité maximale. C'est du simple bon sens. Je vous demande de bien vouloir faire le nécessaire pour que les personnes handicapées visuelles bénéficient pleinement des avancées technologiques tout à fait performantes, capables de leur apporter une égalité avec tous les citoyens.

Je note que dans la pratique de nombreuses personnes âgées utilisent la télécommande pour sécuriser leurs traversées des carrefours équipés même si elles ne sont pas malvoyantes.

J'espère que vous comprendrez notre attente et agirez en ce sens.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Ministre de l'Intérieur, mes salutations distinguées.

Le président

Jean GREZAUD