retour interventions

 

Monsieur le Président,

Je fais suite à votre courriel du 26 septembre dernier dans lequel vous me faites part de votre mécontentement concernant la loi Paul BLANC et la proposition de loi Eric DOLIGE au sujet des dérogations à l'accessibilité de bâtiments neufs et existants.

Je partage votre indignation. En effet, depuis des mois, la droite retarde l'application de la loi handicap de 2005 pour la mise en accessibilité en 2015 (rampes d'accès ect...) de tous les bâtiments recevant du public.

Renonçant aux objectifs prévus par la loi handicap; le Gouvernement essaie de gagner du temps. Il y a encore quelques jours, Nadine MORANO a annoncé une nouvelle concertation avec les associations sur les dérogations aux obligations d'accessibilité pour repousser l'échéance. La politique d'austérité voulue par le Gouvernement commencera donc par le refus de donner les moyens de l'égalité aux handicapés.

Je m'associe aux associations de défense des personnes en situation de handicap qui déplorent ces atermoiements et constate que l'on est toujours très loin des promesses du Président de la République.

Veuillez recevoir, Monsieur le Président, l'assurance de mes sentiments les meilleurs.

Guy DELCOURT, Député-Maire de Lens