retour interventions


Monsieur Jean Grezaud
Président de l'Union nationale des moins valides
14, Chemin des prairies
69850 Duerne

 

le 15 septembre 2010

Monsieur le Président,

Vous avez appelé mon attention sur les modalités de distribution par La Poste des livres en braille commandés par les personnes mal voyantes et acheminés en colissimo.

J'ai pris bonne note que les facteurs ne prennent pas toujours la peine de s'assurer de la présence du destinataire à son domicile et se contentent le plus souvent de déposer un avis de passage dans la boîte aux lettres, ce qui contraint ensuite les intéressés à se rendre au bureau de Poste.

Conscient du problème que cela leur pose compte tenu de leur handicap, je suis intervenu auprès des responsables de La Poste pour leur faire valoir que ces envois spécifiques et surtaxés en conséquence relèvent d'une distribution à la personne et que les facteurs doivent s'assurer de la présence du destinataire à son domicile lorsqu'ils les distribuent.

Dans l'attente de pouvoir vous tenir informé de la suite qui sera réservée à ma démarche, je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'assurance de mes sentiments les meilleurs.

Cabinet du Président Directeur Général
La Directrice


Monsieur Jean-Claude LENOIR
Député de l'Orne

Paris, le 2 7 SEP 2010

Monsieur le Député,

Le courrier que vous avez adressé à M. Jean-Paul BAILLY, Président Directeur Général du groupe La Poste, en date du 15 septembre dernier, relatif à la distribution des colis aux personnes malvoyantes, a retenu toute son attention.

Soucieux de vous apporter une réponse rapide sur cette affaire, le Président m'a chargée de confier immédiatement, et en son nom, votre intervention à la direction du colis.

Une réponse vous sera apportée dans les délais les plus brefs.

Je vous prie de croire, Monsieur le Député, à l'assurance de ma considération distinguée.

Signé Dominique BLANCHECOTTE


GROUPE LA POSTE
Le Président Directeur Général

Monsieur Jean-Claude LENOIR
Député de l'Orne
Maire de Mortagne-au-Perche
Hôtel de Ville
BP 85
61400 MORTAGNE-AU-PERCHE Paris, le 2 0 OCT. 2010

Monsieur le Député,

Par votre courrier du 15 septembre 2010, vous m'avez alerté sur les conséquences des incidents de distribution des colis pour nos concitoyens les moins valides, en particulier lorsqu'un colis est mis en instance alors que le destinataire aurait pu le recevoir à son domicile.

C'est pour nous un réel objectif d'assurer le plus grand nombre possible de livraisons effectives à l'adresse indiquée et d'avoir le moins possible recours à la mise en instance en l'absence du destinataire. Chaque année notre performance en la matière s'améliore et nous rappelons régulièrement à nos collaborateurs l'importance qu'il y a à appliquer nos procédures et notamment à s'assurer de la présence du destinataire avant d'envisager une mise en instance.

Certains services choisis par les expéditeurs conduisent toutefois à une simple mise en boîte-aux-lettres à l'adresse de livraison lorsque le format du colis le permet. Il arrive aussi qu'un opérateur de livraison ignore que le destinataire a une mobilité réduite et n'attende pas suffisamment longtemps après avoir signalé sa présence. Nous rappelons d'ailleurs régulièrement ce cas d'espèce à nos agents pour qu'ils en tiennent compte.

Habituellement, les opérateurs de livraison mémorisent rapidement la présence d'une personne à mobilité réduite, souvent acheteur à distance régulier par la force des choses.

Je vous invite donc à informer les associations et personnes concernées à se manifester auprès de leurs facteurs ou auprès de notre service clients (3631, laposte.fr ou 99999 LAPOSTE) en cas d'incident. J'ai signalé aux directions en charge de la livraison des colis et de l'assistance aux clients d'être à l'écoute de demandes ponctuelles de relivraison formulées par des personnes se déclarant à mobilité réduite.

En espérant avoir ainsi répondu à votre sollicitation, je vous prie de croire, Monsieur le Député, à l'assurance de ma considération distinguée.

Signé Jean Paul BAILLY