retour accueil
PREUVE PAR L'IMAGE


Preuve 1 -
La photo montre un panneau publicitaire et on constate que ce panneau n'est pas conforme aux prescriptions de l'arrêté du 15 janvier 2007 mais pire il n'est pas conforme aux prescriptions déjà imposées par l'arrêté du 31 août 1999.
En effet il a un seul pied et le bas de ce panneau est à moins de deux mètres vingt du sol. A la suite de remarques de notre délégué départemental, la commune a installé une barrière amovible. Il n'en reste pas moins que ce panneau n'est pas réglementaire.

Preuve 2 -
Quai de la Loire à Paris 19 ème arrondissament, le trottoir côté des numéros impairs est en totalité occupé par une piste cyclable. Un aveugle y circule sans connaître cette anomalie incluse dans la chaîne du déplacement. Il y a mise en danger volontairement par la ville de Paris.

Preuve 3 -
Le Grand Lyon, sur la commune de TASSIN la DEMI LUNE, rue Joliot Curie, une piste cyclable a été peinte sur le trottoir, côté bâti.
Il ne reste plus d'une petit partie de trottoir pour les piétons, côté de la chaussée. Mais le problème important pour les aveugles c'est que cette partie de trottoir s'arrête dans un abri bus.
Que faire pour aller plus loin s'il n'y a personne pour guider aveugle ?

Preuve 4 -
A LILLE, les policiers garent leur voiture sur une place réservée aux personnes handicapées.
A noter que dans ce parking le passage pour piétons débouche sur la place réservées aux handicapés. ?

Preuve 5-
Le stationnement en épis ne doit pas être installé si la largeur du trottoir ne permet pas, lors du stationnement de véhicules, de laisser un passage de moins de 1,40 m.

Preuve 6-

Rue d'Achères à Maisons-Laffitte
Trottoirs très étroits encombrés de mobilier urbain qui ne laisse aucune possibilité de passage, même pas pour une poussette sur le trottoir du côté des numéros pairs.
Le maire avait été informé par notre délégué départemental au moment de l'installation de l'éclairage public dont les poteaux sont plantés au milieu de ce trottoir étroit.

Le trottoir côté des numéros impairs de la rue d'Achères n'a pas d'abaissée au carrefour avec la rue de Mexico, ce qui la rend totalement inaccessible aux fauteuils et très difficile aux autres usagers.

Preuve 7-

1-L'aveugle va certainement heurter le flanc de l'escalier mécanique devant la sortie de la gare de Perrache.

2-La protection réalisée par le Grand Lyon à notre demande est efficace et esthétique.
L'aveugle ne risque plus rien, la protection respecte les prescriptions réglementaires.